2016

Maitriser son temps en 2016 :

Rester zen, relax, lâcher-prise sont des mots récurrents et de plus en plus familiers de nos jours et pourtant : 55% des Français disent constamment chercher du temps et 39% trouvent que la vie va trop vite. Etrange, Nous qui pensions avoir enfin le choix de tout, nous voila réduits a subir la férule du chronomètre.

Dans la vie professionnelle, gérer son temps devient primordial, pas une minute à perdre. Et les salaries culpabilisent lorsqu’ils tirent la langue. Les nouvelles technologies nous aident à exécuter de nombreuses actions en même temps mais l’espace professionnel et l’espace privé ne sont plus respectés car ces outils nous incitent à répondre séance tenante à nos employeurs lors des congé,  78% des Français sont amenés à réaliser des taches en dehors de leurs horaires de bureau et certaines entreprises interdisent déjà les mails après 20h ou durant le week-end.

Les 3/4 des Français possèdent un smartphone et 68% sont inscrits sur un réseau social. Nous passons en moyenne 4 heures par jour sur notre ordinateur auxquelles s’ajoutent 58 minutes quotidiennes au téléphone. Ces outils densifient le temps. Il s’agit d’être à la fois en situation de ne rien rater, d’occuper le vide et de commuter immédiatement sur ce qui apparait subitement plus intense. Tout s’accélère, les livraisons des colis, le temps passé a table…..

Ces mutations et accélérations si fascinantes soient-elles épuisent ceux qui ne font que la subir. Il y a encore un demi-siécle, la semaine s’articulait autour du travail et du repos au sein de foyer traditionnel. Aujourd’hui nous polémiquons sur le travail le dimanche.

La mécanique est connue : sollicité à l’excès, l’organisme secrète les hormones du stress responsables de la fatigue et de l’anxiété. Le fameux burn-out guetterait près d’un tiers des Français.

L’issue ? Réfléchir à ce qui compte vraiment pour soi et renoncer à vouloir tout faire. Trouver son rythme. bien sur cela dépend de la personnalité, il faut écouter ses ressentis pour trouver son point d’équilibre. Hiérarchiser ses objectifs et mieux définir l’emploi de son temps. Renoncer, accepter de ne pas tout faire, c’est une limitation à notre sentiment de toute puissance d’après le psychiatre Christophe André.